L’étrange voyage de Monsieur Daldry – Marc Levy


Critiques, Lecture / jeudi, mars 29th, 2018

“ L’homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu’à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t’attend depuis longtemps. ”

Londres 1950

Alice mène une existence tranquille, entre son travail qui la passionne et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles.

Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambigües, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.

De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

Outre l’étrange voyage de monsieur Daldry c’est l’étrange voyage d’Alice que nous suivons. Alice est une jeune femme assez douche, qui a l’air proche de ses amis et dont la particularité est qu’elle est ce que l’on appelle un nez. Elle est capable de détecter la moindre senteur, de la retenir, de la reconnaitre. Son métier, qui est avant tout sa passion est de créer des parfums. Certaines de ses créations sont d’ores et déjà vendues dans de grands magasin mais elle est toujours à la recherche DU parfum qui bousculera sa vie.

Sa relation avec son voisin est une relation assez étrange. Monsieur Daldry est un curieux personnage. A la fois froid et distant au début, il se montre pourtant ensuite avec Alice très dévoué. Et lorsqu’il se rend compte que celle-ci est très remuée par ce que lui a révélé la voyante il met tout en oeuvre pour la soulager. Ce personnage m’a, au cours de l’histoire, beaucoup intriguée. Je ne savais pas vraiment quoi penser de son comportement. Lui qui rêvait tant de l’appartement d’Alice, souhaitait-il seulement l’éloigner afin de pouvoir le récupérer ? Etait-il épris de celle-ci ?
A vrai dire, même si au fond de moi je me doutais de la fin j’ai toujours douté de ce personnage. Son comportement avec Can, leur guide à Istanbul n’arrangeait rien, puisqu’il se montrait toujours très hautain et désagréable. Et en parallèle si gentil avec Alice… Bref, j’étais un peu perdu.

Alice en revanche est un personnage que j’ai trouvé attachant puisqu’outre sa quête première engendrée par sa rencontre avec la voyante, il s’agit avant tout d’une quête d’elle même. Elle possède des amis, un travail, un joli appartement. Beaucoup de choses importantes me direz-vous mais malgré tout elle n’a jamais été totalement heureuse car elle ne sait pas réellement qui elle est et la voyante va déclencher en elle cette envie de découvrir son passé mais avant tout de se découvrir.

Bien que cela ne soit pas un coup de coeur, cette lecture était plutôt agréable puisqu’elle nous fait voyager avec les deux personnages à travers Istanbul. On imagine les paysages et les odeurs grâce à ces deux artistes que sont Alice et Ethan (Monsieur Daldry) et qui nous décrivent ceux-ci avec précision, et l’on se promène avec eux dans les différentes rues de cette ville. Malheureusement j’ai très rapidement deviné la fin et cela enlève un peu de charme à l’histoire.

Finalement, je dirais que c’est une lecture assez poétique, par laquelle on se laisse bercés, au rythme des senteurs et des paysages. Si vous avez besoin de voyage n’hésitez pas !

Laisser un commentaire