Nos étoiles contraires – John Green


Critiques, Lecture / mardi, décembre 12th, 2017

Salut tout le monde ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman qui m’a littéralement chamboulée. Il s’agit de Nos étoiles contraires de John Green. Il est sorti il y a maintenant un moment mais je n’avais pas encore eu l’occasion de le lire, et je n’ai pas non plus vu le film. Après tout l’engouement pour cette histoire je me suis lancée dedans plus par curiosité que par véritable envie. Et finalement, j’ai été époustouflée par ce roman.

Titre : Nos étoiles contraires
Auteur : John Green
Nombre de pages : 370 pages (poche)
Note : ★★★★★

Résumé

« Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. »


Mon avis

Tout d’abord soyons honnête,après avoir vu tout l’engouement pour ce roman je n’avais absolument pas envie de le lire. Et je vous avoue que je n’ai toujours pas vu le film. Mais finalement, grâce aux nombreux post Bookstagram sur ce livre j’ai fini par me laisser tenter.
Et quelle surprise ! J’ai découvert un roman, romantique et émouvant ais sans être pour autant niais, loin de là.

Cette lecture fait beaucoup réfléchir. On se retrouve face à deux jeunes personnages atteints de cancer, elle sait qu’elle ne guérira jamais, il est en rémission. On suit leur quotidien, rendu très perturbé et compliqué par la maladie, mais malgré tout ce sont deux jeunes gens plus vivants que tellement d’autres personnes qui elles sont en bonne santé.

On se retrouve face à Hazel et Augustus qui sont très matures pour leur âge, en grande partie à cause de ce qu’ils vivent avec le cancer. Ils sont capables de prendre énormément de recul sur la vie, son sens, pourquoi on est sur terre, et ils nous donnent de bonnes leçons. Ils sont d’ailleurs les premiers à faire des blagues sur leur maladie par exemple.

Cependant, ils restent des adolescents et malgré leur maturité on voit qu’ils sont encore enfants.
Je trouve que ces deux personnages ont été très bien pensés, ils sont très différents et pourtant très similaires et leur envie de vivre à fond et non de tenter de survivre en désespérant est vraiment admirable. On s’attache réellement à Hazel et Augustus, mais aussi à leurs familles et à Isaac leur ami, aussi atteint de cancer.
Ce livre m’a chamboulée. J’ai ri, pleuré pendant une centaine de pages (les dernières) et c’est sans doute devenu l’un de mes romans favoris ! Un véritable coup de cœur que je conseille à 200%.